• La CME de l'Hôpital de Paray a dit NON !

    La Commission Médicale d'Etablissement a dit NON massivement à l'Accord Cadre comme il a été présenté :

    Vote à bulletins secrets.

    Contre = 16 voix
    Pour = 5 voix
    Blanc = 1


    C'est déjà une première bataille de gagner, mais la guerre est malheureusement pas finie. Restons mobilisés.

    Accueil
    L'assemblée et la population lors de la CME de l'Hôpital.

    - Le Collectif était présent tout comme évidemment les représentants du personnel, auprès du personnel, des médecins et des salariés de l’Hôpital et de la Clinique, ce Vendredi 16 Octobre à 12h30 dans l’entrée de l’Hôpital de Paray, environ 350 personnes ont répondu présentes.

    Après un petit discours de l’intersyndicale CGT-CFDT, tout ce petit monde a rejoint la salle de réunion où ce tenait la Commission Médicale d’Etablissement « CME ». Ils sont entrés et se sont mis en périmètre de la table des discussions.

    Le responsable de cette assemblée et délégué des médecins de l’Hôpital, le Dr Jean-Eric BEZIN, a laissé la parole à l’assistance qui était pesante, ferme mais bon enfant tout de même, car tout le monde était là pour la même chose : La sauvegarde du service public et l’emploi sur la Pôle de Santé.

     

    Après les prises de parole, d’Odile Giroldi CFDT, de Baptiste De Sousa CGT, de Christian Bonnot Conseil Général de Charolles et représentant Jacques Rebillard Conseil Général et Régional, et diverses personnes, ont dit que l’heure était trop grave et que la CME devait prendre ses responsabilités.

    L’ensemble des personnes qui étaient venues soutenir les salariés et les médecins de l’Hôpital, sont reparties pour que cette réunion soit tenue dans de bonnes conditions, cela vers 13h00.


    Accueil
     

    Alors une attente d’une heure pour avoir le résultat de la CME. Et à la grande joie des gens encore présents, quelques Docteurs nous ont donné l’issue des votes, et ça était un NON massif à la question : L’Accord Cadre entre le Centre Hospitalier de Paray-le-Monial, le Groupe KAPA Santé et l’Agence Régionale de l’Hospitalisation de Bourgogne. Cette accord cadre s’inscrit dans le cadre du rachat de la Clinique de la Roseraie.

     

    Donc le corps médical de l’Hôpital ne veut pas travailler dans les conditions, modalités et de complémentarité, via un Groupement de Coopération Sanitaire « GCS », tel qu’il a été adopté par le CA de l’Hôpital et signé par le Directeur du même Hôpital à la demande de son Conseil d’Administration (il fait ce qu’on lui dit de faire malheureusement).

     

    Mais cela ne veut pas dire que le corps médical refuse toutes possibilités de travail avec la Clinique pour maintenir l’emploi dans cette dernière. Sachant qu’il y a eu des propositions de faites mais qui n’ont pas été retenues ou même étudiées.
    Tout cela est possible mais pas en bradant l’Hôpital à un groupe privé qui sera là que pour faire de l’argent pour leurs actionnaires et cela sur le dos des patients et donc de la sécurité sociale, bien malade aussi en ce moment.

     

    - C'est déjà une première bataille de gagner, mais la guerre est malheureusement pas finie. Le Président du CA de l’Hôpital n’a peut-être pas mesuré les conséquences de ces actes auprès de la population, surtout avec un Hôpital flambant neuf.

    C’est comme dans le dossier de la RCEA qu'il voulait privatiser et comme le Président du Conseil Général Mr Montebourg l’a démontré, il a eu des choses de cachées à la population.

     

    - Que nous réserve encore cette opération de vente (braderie) du Public au Privé ?

     

    - Alors restons mobilisés, c’est notre avenir pour une qualité de soins qui risque de partir en fumée si on ne reste pas vigilant.

     

    Signez la Pétition contre tout cela, Cliquez ici…

    Accueil

    Info de dernière minute : l'ARH qui avait donné rendez-vous ce lundi à Dijon, a annulé l'entretien à une date ultérieure. Bizarre...

     




    1 commentaire
  • La Santé n'est pas une Marchandise, les syndicats le disent haut et fort.

    Environ 200 personnes se sont déplacées pour défendre l’offre de soins en Charolais.

    Accueil

    La CFDT soutien tout particulièrement le personnel de la Clinique dans la sauvegarde de l’emploi.

    Mais tous les présents dénoncent ce chantage à l’emploi, qui met en opposition le service public et la clinique...

    Les élus ont été interpellés, tous dénoncent cette marchandisation de la santé. Et se mettent au service des organisations syndicales pour construire une autre réponse que celle proposée par groupe Kapa.

     

    1) POUR LA DEFENSE DU POLE SANTE CHIRURGICAL HOPITAL-CLINIQUE

    2) POUR LE MAINTIEN DE TOUS LES EMPLOIS A L’HOPITAL COMME A LA CLINIQUE.

    REUNION INTERSYNDICALE D’INFORMATION ET DEBAT PUBLIC

    MARDI 13 OCTOBRE 2009 à 19 H 30

    AU CENTRE CULTUREL ET DE CONGRES DE PARAY LE MONIAL


    KAPA SANTE veut jouer ses dernières cartes.

    Après deux propositions qui sont tombées à l’eau puisque l’Hôpital ne voulait pas brader son service public, KAPA menaçait de partir puis revient... continue de penser qu’il doit s’installer chez nous sans investir !!! mais ne dément pas son projet de plan social (licenciements).

    • Le bloc, certes commun, serait sous la direction fonctionnelle de KAPA : le personnel, public comme privé, serait mis à disposition du groupe privé pour lequel le malade n’est plus un patient mais un client.

    • Notre service de stérilisation, qui fonctionne grâce aux investissements de l’Hôpital de PARAY LE MONIAL et au financement des contribuables, deviendrait également privé.

    Nous avons tous été formés en Hôpital public dans le respect du confort et de la prise en charge de qualité des malades, qu’elle que soit leur situation sociale, et nous ne pouvons accepter que le commerce prévale désormais sur les valeurs qui nous ont été enseignées.

    MOBILISONS NOUS : IL NE S’AGIT QUE D’UN DEBUT. UN AUTRE PROJET DE SESSION DE LA RADIOLOGIE EST DANS LES TUYAUX

    ACCEPTEZ-VOUS LES CONSEQUENCES INDUITES PAR CETTE GRANDE BRADERIE DU SERVICE PUBLIC (EMPLOI, QUALITE DE PRISE EN CHARGE, CONDITIONS DE TRAVAIL, ETC..... )

    Accueil

    LA SANTE N’EST PAS UNE MARCHANDISE

    Odile Giroldi CFDT et Laurence CHARRIER CGT
    Le 14 Octobre 2009.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique